Prévention – Information – Dépistage


La prévention des cancers est l’une des missions sociales statutaires de la Ligue.

Informer, c’est mettre à la portée du public les connaissances sur la maladie cancéreuse dont il a besoin.

Prévenir, c’est réduire ou supprimer l’exposition à des facteurs de risques identifiés pour éviter l’apparition de la maladie.

Dépister, c’est rechercher, avant l’apparition de symptômes, la présence de lésions traduisant une maladie débutante chez une personne apparemment en bonne santé.

Informer, prévenir et dépister demeure à ce jour la combinaison la plus sûre pour empêcher l’apparition de la maladie, pour en améliorer le pronostic et les traitements et donc contribuer à la diminution de la mortalité par cancer.

Le risque de développer un cancer dépend pour beaucoup de notre mode de vie : tabagisme, sédentarité, obésité… Il est possible de se prémunir contre de nombreux facteurs de ce risque. Ainsi, les experts considèrent que 4 cancers sur 10 pourraient être évités en modifiant certains de ces comportements.

La majorité des Français semblent plutôt bien connaitre les principaux facteurs de risque avérés de cancers, comme le tabac et l’alcool. Pourtant, ils relativisent souvent leur impact par rapport à d’autres causes perçues, telles que l’environnement ou le patrimoine génétique individuel, et n’adoptent pas des comportements plus favorables à la prévention.

Le Plan cancer 2014-2019 a défini des objectifs en matière de prévention des cancers sur la base de données épidémiologiques et d’une analyse de la situation française qui met en évidence un retard certain. L’axe investir dans la prévention et la recherche prévoit notamment :

Objectif 10 : Lancer le programme national de réduction du tabagisme

  • Eviter l’entrée dans le tabagisme, en priorité chez les jeunes
  • Améliorer l’efficacité des mesures contre le tabagisme passif, à travers par exemple des actions de communication telles que la charte « Ville sans tabac »
  • Mobiliser l’ensemble de la chaîne du système éducatif afin de sensibiliser les jeunes aux dangers du tabac et leur faire connaitre les solutions d’aide à l’arrêt
  • Faciliter l’arrêt du tabagisme

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer

  • Diminuer le nombre de cancers liés à l’alcool
  • Réduire le risque de cancers par l’alimentation et l’activité physique/li>
  • Faciliter les choix alimentaires favorables à la santé
  • Développer l’éducation et la promotion de la nutrition et de la pratique physique
  • Faciliter pour tous et à tout âge la pratique de l’activité physique au quotidien

Objectif 12 : Prévenir les cancers liés au travail ou à l’environnement

  • Mieux comprendre les liens entre cancers et environnement et protéger les populations des expositions à risque
  • Diminuer l’exposition aux rayonnements ultraviolets artificiels et naturels

La Ligue, dans le cadre de sa mission information/prévention/dépistage doit s’attacher à contribuer au succès des mesures définies dans le Plan cancer, tout en conservant sa spécificité, son indépendance, son esprit critique et sa capacité de réaction, se montrant ainsi digne de la confiance que adhérents et la société civile ont placé en elle.
Concrètement, les actions menées par la Ligue concernent à la fois les principaux facteurs de risque évitables, qu’ils soient liés à notre comportement (tabagisme, consommation excessive d’alcool, exposition au soleil, alimentation déséquilibrée, sédentarité.. ) ou à notre environnement (tabagisme passif, expositions professionnelle ou environnementale à des produits cancérigènes) et les programmes de dépistage organisé (sein, côlon, col de l’utérus). Elles s’articulent autour de 2 aspects propres à la prévention : information (sur les facteurs de risque, sur les actions concrètes qui permettent de lutter contre la survenue du cancer) et éducation au changement (des habitudes de vie, du mode de vie). Elle passe également par des actions de lobbying vers les pouvoirs publics et les décideurs.

Réduire les risques de récidive, un nouvel enjeu pour la prévention

Le Plan Cancer 2014-2019 prévoit de généraliser une démarche de prévention après un diagnostic de cancer.

Chez les personnes atteintes de cancer, la consommation de tabac, d’alcool et l’obésité sont des facteurs associés à la survenue d’autres pathologies, à une dégradation de la qualité de vie et, pour certaines d’entre elles, à la survenue d’un second cancer.

La poursuite de ces objectifs doit permettre de placer la Fédération de la Ligue contre le cancer au centre de la révolution que la médecine préventive annonce dans la vie des Français pour les prochaines années et donc de faire de la Ligue un acteur majeur de la santé publique.

Source : Institut National du Cancer

adminPrévention et Dépistage